Mieko MIYAZAKI

Née a Tokyo, Mieko Miyazaki débute son apprentissage du koto et shamisen auprès de Tomizo Huruya et Sachiko Tamura. Bientôt admise au sein de la Tokyo National University of Fine Arts and Music sa formation est couronnée par une une invitation à se produire en soliste en présence du couple impérial du Japon.
Diplômée en 1992, elle remporte en 1993 les plus haute distinctions lors des auditions de la radio nationale NHK-FM.
Choisie par la Japan Foundation pour représenter le Japon lors de manifestations culturelles internationales, ses concerts en Asie, en Europe, et aux Etats-Unis, la consacrent bientôt comme concertiste de premier plan.

Lors de ses jeunes années de carrière elle dévoile un talent inattendu de parolier et de chansonnier en créant de nombreuses compositions originales pour les programmes pour enfants de la NHK-TV.

En 2003, son oeuvre « The Current » (koto et flûte Shakuhachi), réalisée avec Dozan Fujiwara, est élue par les spécialistes du Hogaku Journal comme l’une des 30 plus belles compositions de tous les temps pour le koto. Cet enregistrement paru chez Japan Columbia vient s’ajouter aux neuf albums déjà distribués au japon et, pour certains, aux Etats-Unis.

Ses compositions reçoivent les éloges de Miyako Itchu douzième du nom, célèbre maître de la musique pour Kabuki.

Reconnaissance suprême, Mme Kazue Sawai, illustre interprète de koto, déclare: Les compositions de Mieko Miyazaki ouvrent véritablement de nouvelles perspectives et de nouvelles voies à la musique de koto.

En 2005, elle s’installe en France. Elle n’est alors qu’une musicienne anonyme jouant d’un instrument quasiment inconnu du public européen. Contre toute attente sa carrière prend alors une dimension mondiale.

Mieko se produit régulièrement en solo et collabore à de très nombreux projets ; notamment le trio « SaiyukiI » avec le guitariste jazz Nguyên Lê qui et le joueur de Tabla Prabhu Edouard (CD « Sayuki », 2009 ACT), création du Trio Miyazaki avec Bruno Maurice (accordéon) et Manuel Solans (Violon) (CD « SAI-KO », 2008 daqui/Harmonia Mundi) primé par le magazine Trad, rencontre magique et improbable avec les voix corses de Voce Ventu qui donne naissance à un album « Tessi Tessi », 2010 daqui/Harmonia Mundi) et au documentaire TV « Quand les îles se rencontrent ». Elle a composé et interprété sur scène la musique du Ballet « Chez Ikkyu » pour la compagnie Ariadone de la chorégraphe Carlotta Ikeda. Ces projets ont donné à Mieko Miyazaki l’occasion de se produire sur de nombreuses scènes internationales.
Le compositeur Philippe Chamouard à composé le concerto « Pavillon d’or » pour le koto de Mieko Miyazaki et créé en 2011 . Invitée au festival Violon sur le sable en 2014 ,elle y a joué sa composition « Hachigatsu ».

Dans but de faire découvrir son instrument et la musique japonaise, elle participe en 2015 aux l’émissions TV The Voice sur TF1 et La Boite à musique de Jean-François Zygel sur France2.

Avec le saxophoniste Franck Wolf, ils créent le duo « Dankin », enregistrent au label WM MUSIC et jouent au Paris Jazz Festival 2015.

Mieko1

http://www.miekomiyazaki.com

Publicités